Nids-de-poule : quatre astuces pour limiter les dégâts | Harmonia

Nids-de-poule : quatre astuces pour limiter les dégâts

5 janvier 2022
Qui dit printemps au Québec dit aussi… saison des nids-de-poule. Autant d’obstacles rendant la circulation plus difficile sur le réseau routier. Nos conseils pour diminuer les risques et savoir comment réagir en cas de pépin !

Comment éviter les nids-de-poule ?

Regardez au loin quand vous êtes au volant. En ayant une vision périphérique, vous serez plus en mesure de voir venir les nids-de-poule et pourrez adapter votre conduite pour les éviter. Et méfiez-vous des trous d’eau sur la chaussée, qui pourraient cacher de profondes cavités sous leur surface. Dans tous les cas, faites preuve de prudence surtout pendant les périodes de dégel et de gel et gardez vos distances !

Impossible d’éviter la cavité ? Même s’il est normal d’avoir le réflexe de freiner devant un nid-de-poule, c’est une mauvaise idée. En effet, freiner transfère le poids de la voiture vers l’avant, ce qui risque d’augmenter les dommages à votre véhicule. Relâchez plutôt le frein quelques mètres avant d’atteindre la cavité et tenez le volant bien serré pour ne pas dévier de votre trajectoire.

Comment prévenir les dommages ?

Vos pneus servent de protection à votre véhicule, à condition qu’ils soient adéquatement gonflés. Si la pression manque, rouler sur un nid-de-poule peut occasionner une crevaison ou briser la jante de la roue. Gonflés au-delà de leur limite, les pneus seront trop durs pour absorber un choc. Pendant la saison des nids-de-poule, il est donc recommandé de vérifier leur pression fréquemment. Un entretien préventif de votre suspension peut aussi vous aider à limiter les dégâts.

Le renouvellement de votre assurance auto approche?

Remplissez notre formulaire de soumission en ligne et obtenez votre prime en un instant!

Quels sont les bris occasionnés par les nids-de-poule ?

Passer sur un nid-de-poule peut causer différents problèmes à la roue, comme une crevaison, le bris de la jante ou la perte de son enjoliveur. Sans compter les dommages possibles à la direction, à la suspension ou au parallélisme des roues de votre véhicule, surtout si vous rouliez vite.

Même si vous ne constatez pas de dommage apparent après être passé sur un nid-de-poule, soyez attentif aux signes. Si votre véhicule émet des vibrations ou des bruits inhabituels, qu’il semble « tiré » d’un côté ou de l’autre, cela veut possiblement dire qu’il y a un problème, que le parallélisme des roues a été déréglé par le choc, par exemple. Faites alors examiner votre véhicule sans tarder et réagissez rapidement si des réparations s’imposent.

Êtes-vous couvert pour ces dommages ?

Les dommages causés à votre véhicule lors du passage malencontreux sur un nid-de-poule peuvent être couverts par votre assurance, à condition d’avoir ajouté les avenants nécessaires à votre contrat. Si vous souhaitez confirmer votre couverture pour les couvrir les réparations causées par des nids-de-poule, contactez votre représentant d’assurance pour vérifier votre police.

Vous pouvez aussi vous tourner vers la municipalité ou le ministère des Transports du Québec pour obtenir un dédommagement. Pour cela, vous devez réagir rapidement (dans les 15 jours pour les municipalités) et envoyer une réclamation pour bris. Il faudra aussi prouver qu’il y a eu négligence de la part des instances responsables.

Êtes-vous bien assuré contre les dommages causés par les nids-de-poule ? Pour le meilleur plan d’assurance en fonction de vos besoins, pour une demande d’information ou une soumission, contactez votre courtier.