Profiter de son foyer extérieur - Blogue - Harmonia Assurances

Comment profiter de son foyer extérieur en toute sécurité ?

6 juillet 2021
Avec le beau temps qui revient, vous avez envie de prolonger vos soirées dehors autour d’un feu ? Voici notre guide pour profiter sans souci de votre foyer extérieur. 

On se renseigne

Foyer au gaz ou feu de bois ? Une partie de la réponse se trouve… dans la réglementation de votre municipalité. En effet, dans plusieurs villes, dont Montréal, les foyers au bois sont tout simplement interdits, à cause des particules fines qu’ils émettent lors de la combustion. Les feux à ciel ouvert y sont également défendus. Dans d’autres municipalités, les règles varient d’un secteur à l’autre. Pour éviter les mauvaises surprises, une petite recherche auprès de votre municipalité s’impose.

Profitez de l’occasion pour vérifier si un permis est nécessaire afin d’installer un foyer extérieur et pour vous informer des normes en vigueur en ce qui concerne l’emplacement ou la distance entre le foyer et la maison, la clôture, les arbustes et les matériaux potentiellement inflammables. Dans plusieurs cas, l’âtre et la cheminée doivent être munis de pare-étincelles. Bon à savoir !

On évalue les possibilités

Bois, gaz naturel, éthanol ou propane ; installation fixe ou portative… Il existe différents modèles de foyers extérieurs. Le choix est une question de goût, de budget et – encore une fois – de réglementation municipale. Chaque type d’installation comporte ses avantages, mais vient aussi avec quelques mises en garde.

Animation Foyer

Les foyers au gaz

Même s’ils ne dégagent pas l’odeur du feu de bois, les foyers au gaz ont le chic pour ajouter de l’ambiance dans une cour. Mais surtout, on peut allumer et éteindre les flammes facilement, ce qui est pratique et sécuritaire – à condition de s’assurer du bon fonctionnement de l’installation. Il faut donc choisir un modèle homologué et se conformer aux instructions du fabricant.

En général, les foyers extérieurs sont alimentés au propane. Pour limiter les risques, vous devez donc vérifier régulièrement l’état de la bonbonne. Elle semble usée, abîmée ou a atteint sa date de péremption ? Remplacez-la sans tarder. 

Soyez aussi attentifs aux différents éléments qui se raccordent à la bonbonne, comme les tuyaux, les joints et les raccords, pour éviter toute fuite de gaz. Heureusement, une odeur d’œuf pourri est ajoutée au propane, ce qui ne devrait pas manquer de vous alerter !

Et rappelez-vous : on n’entrepose jamais les bonbonnes à l’intérieur, qu’elles soient pleines ou vides.

Les foyers au bois

Les foyers au bois offrent une expérience plus traditionnelle, odeur et crépitement inclus. Par contre, les risques de propagation du feu sont plus importants avec les foyers de ce type. C’est pourquoi il est recommandé de se munir d’un appareil doté d’un pare-étincelles et d’une base solide pour contenir les braises.

Même si cela peut être tentant, il ne faut pas utiliser de liquide accélérateur pour allumer ou alimenter les flammes. De même, évitez de brûler des déchets de construction, du bois traité ou d’autres matériaux, puisqu’ils pourraient répandre des émanations toxiques. Pour éviter les flambées, ne bourrez pas trop l’âtre, il est préférable d’ajouter des bûches au fur et à mesure.

Et surtout, vérifiez que votre feu est complètement éteint avant de retourner à l’intérieur. Pour en être certain, on peut arroser la braise avec de l’eau ou étouffer les flammes avec du sable.

Votre assurance habitation arrive à échéance?

Remplissez notre formulaire de soumission en ligne et obtenez rapidement votre prime.

On se protège

Peu importe votre type de foyer, assurez-vous qu’il est bien installé afin de limiter les risques d’incendie et de blessures. Il faut toujours poser l’appareil sur une surface stable et non inflammable (gravier, terre battue, béton ou gazon, par exemple). Évitez de le disposer dans un espace couvert, comme une terrasse avec toit. Assurez-vous que le feu se trouve à bonne distance des matières combustibles : bois sec, haies et bonbonnes de propane, entre autres.

Ne laissez jamais un feu sans surveillance

Avant d’allumer un feu à ciel ouvert, consultez les avis de la SOPFEU. Évitez aussi d’allumer un feu lors des journées très venteuses.

Assoyez-vous à bonne distance des flammes et dos au vent, pour éviter de recevoir des tisons. De même, soyez particulièrement attentif à vos vêtements, par exemple vos manches, quand vous vous approchez du feu.

Ayez les enfants à l’œil et assurez-vous qu’ils ne circulent pas entre l’âtre et les chaises.

Ayez à portée de main tout ce qu’il faut pour éteindre le feu (tuyau d’arrosage ou extincteur, notamment). Vous pourriez également vous munir d’une couverture anti-feu.

Avant de partir, vérifiez que le feu est complètement éteint.

Il ne vous reste maintenant qu’à sortir la guitare et les guimauves ! Besoin de conseils pour bien protéger votre résidence et passer un été sans souci ? Contactez nos courtiers afin de choisir les meilleures protections pour votre situation et en profiter en toute tranquillité !